Orpheus for Ever

Le site francophone pour les fans du manga Orpheus no Mado de Riyoko Ikeda!!

rose_copy

Copyright

Les images de ce blog
(hors fanarts et photos)
sont la propriété de
Riyoko Ikeda.




27 mai 2009

Présentation des Personnages Secondaires (+spoiler+)

maria

Maria Barbara von Alensmeier

Fille aînée de la famille Alensmeier, elle voit d'un très mauvais oeil la venue de Julius et de sa mère dans la maison de son père malade. Cela ne s'arrange pas quand elle découvre que la mère de Julius entretenait une relation amoureuse avec le Professeur Virkrich, alors qu'elle-même en est amoureuse dès son plus jeune âge. Malgrè maintes explications, la rancune de Maria Barbara ne disparaîtra jamais complètement, surtout quand les deux anciens amants meurent ensemble. Cela ne l'empêche pourtant pas de se sentir responsable de Julius après la mort de sa mère, et les deux soeurs finissent tout de même par s'apprécier mutuellement. Ses amours malheureuses l'ont rendu aussi très proche de Gertrude, une jeune servante orpheline pas très jolie, qui lui rappelle celle qu'elle était à cette âge.

Maria Barbara est une femme déterminée et travailleuse, dirigeant seule les affaires et le patrimoine de la famille Alensmeier, et à l'inverse de Julius apprend à faire la part entre sentiments et responsabilités.

annelotte

Annelotte von Alensmeier

Fille cadette de la famille Alensmeier, elle est rangée d'abord du côté de Maria Barbara et déploie de nombreuses manigances pour porter tort à Julius et à sa mère. Coquette, orgueilleuse et sournoise, Julius n'est jamais sûre de devoir douter d'elle ou non. Elle fréquente de nombreux personnages peu recommandables et cumule les conquêtes, essayant même de séduire Julius par moment, dont elle finira par découvrir le secret, à cause d'une maladresse d'Isaac. 

Elle finira par se révéler totalement à Julius en tentant d'empoisonner Maria Barbara pour empocher l'héritage familial. Elle-même étant une enfant illégitime née d'une romance entre la première épouse de son père et l'un de ses amis, le colonel Schwarzkappen, elle prétend faire de Julius sa complice; mais celle-ci face à la terrible machination qu'Annelotte lui avoue, et toutes les morts qui y sont liées, ne peut lui pardonner et l'empoisonne.

alfred

Alfred von Alensmeier

Patriarche de la famille Alensmeier souffrant d'une grave maladie, c'est un personnage peu actif dans la série. Pourtant de nombreux mystères sont liés à son passé dans l'armée allemande, que Julius découvrira grâce à la confession d'Annelotte. Il fut en effet un espion pour le compte de la Russie, accumulant une véritable fortune offerte par le Tsar dans un coffre-fort, mais causant également la perte de la famille Beringer en les accusant à sa place d'espionnage.

Julius ne l'apprécie guère, le considérant comme responsable de sa situation misérable en ayant abandonné sa mère avant sa naissance. Elle envisage souvent de le tuer, bien qu'elle en soit incapable, les liens du sang parlant trop fortement en elle.

renate

Renate von Alensmeier

Amante d'Alfred von Alensmeier, elle tombe enceinte de Julius alors qu'elle n'a que dix-neuf ans. C'est à cette même époque qu'elle rencontre le grand amour de sa vie à la fenêtre d'Orphée, le jeune Virkrich. Sous le faux nom de Kriemhilde, elle vécut avec lui une romance courte mais passionnée. Elle se doit cependant de le laisser sans explication, effrayée de lui révèler qu'elle attend un enfant d'un autre homme et de le faire souffrir.

Malgrè de nombreux secrets et mensonges, Renate n'est pourquoi pas une vraie manipulatrice. Finalement épousée en seconde noces et admise dans la demeure des Alensmeier avec Julius, elle reste pourtant humble et s'occupe avec attention de son mari souffrant. Bien que guère plus âgée que Maria Barbara, elle veut agir comme une mère envers elle; et elle protège Julius comme une lionne, prète à la couvrir de sa propre vie si le meurtre du Dr Jarn était découvert.

friederike

Friederike Weischeit

C'est la petite soeur d'Isaac, ou plus précisément, sa petite soeur adoptive, bien que lui, le temps passant ait oublié ce détail. Cependant c'est ce détail même qui est à l'origine de la tragédie de Friederike. En effet, elle est désespéremment amoureuse de son frère, au point même de l'idôlatrer. Pour lui permettre de réaliser ses rêves, elle n'hésitera pas à mettre de côté sa fierté et céder aux avances de Moritz, et à faire les travaux les plus durs, jusqu'à en tomber gravement malade.

Friederike est, à l'instar de Diane de Soisson dans Les Roses de Versailles, le jeune lila en fleur d'Orpheus no Mado, éclatant de pureté et pourtant cueilli si tôt, un rayon de soleil pour ceux qui la voyaient, dont l'éclat même après s'être éteint hante parfois les esprits des autres personnages, comme Julius, décidée à faire de cette jeune fleur une princesse.

gertrude

Gertrude

Pas très jolie, Gertrude est une jeune orpheline abandonnée devant la maison des Alensmeier, où elle travaille depuis comme domestique. Risée des autres servantes et d'Annelotte pour son amour pour Julius, elle reçoit cependant un soutien inattendu de la part de Maria Barbara qui la prend sous son aile et l'aide à s'embellir; on pourrait presque y voir un amour maternel (il y a une grande ressemblance entre elles après tout), mais la fin tragique de Gertrude y mettant court, on ne peut guère s'avancer, bien que Maria Barbara venge sa protégée en fusillant les chiens qui lui avaient sauté à la gorge.

Elle était aussi très aimée de Friederike, qui lui rappelait sans arrêt qu'elle devait apprendre à voir sa beauté, et avait droit à la confiance de Julius, qui en avait fait son alliée.

Posté par Mariko Shinobu à 11:03 - + L'Oeuvre + - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire